Coutumes Midasséennes

Les midasséens sont des êtres bien étranges…

Lorsqu’un Seigneur demande l’initiation à un nouveau sortilège, il doit le faire de façon détournée.
Il doit placer un trésor dans un lieu insolite et s’arranger pour ne pas faire remarquer qu’il est venu sur place: la dépense doit permettre d’assurer l’impression de ceux qui le découvrent: il semble là depuis très longtemps…

Puis, il doit faire connaitre son action aux hauts initiés, qui s’arrangent pour qu’il soit trouvé par une personne qui prendra des engagements favorables, et d’autres défavorables. “Le contrôle, ce n’est pas seulement de faire faire quelque chose qui nous avantage, mais de savoir ce qui sera fait contre nous…”

Puis, lorsque le trésor a été exhumé, l’initié est reçu à la zaouia de la confrérie.
Là, il verse le prix du talisman au cheikh, ainsi qu’au mobed.
Enfin, il réalise le talisman sous l’oeil attentif de son Confesseur.

Le talisman est offert à la confrérie. Elle s’en servira pour une future requête ou la conservera dans son bazar.

Enfin, les confrères midasséens demanderont un tribu à la date de leur choix. Il peut être monétaire ou être commué en une obligation de vente d’un objet précieux de l’initié pour une somme modique.

Oui, la talismanie rapporte, mais elle coûte aussi…