Coutumes Spagyréennes

Les alchimistes tissent un lien étroit avec leur Confesseur et leurs grimoires.

Lorsqu’un arcaniste spagyréen est prêt pour découvrir une nouvelle formule, son Confesseur le sait automatiquement. Il va lui montrer comment il fait, puis il lui confiera un grimoire codé à copier qui contient les informations nécessaires.

L’alchimiste devra s’entrainer dans son laboratoire jusqu’à être parvenu à réussir la formule. Il apportera le fruit de son travail à son Confesseur et celui-ci l’observera avec attention. Il lui posera tout un tas de question sur le processus, et particulièrement sur ce qui s’est passé en l’arcaniste jusqu’à ce qu’il réussisse.

L’arcaniste ramènera sa formule à son laboratoire. Il l’étiquettera et la mettra hors de portée.

Puis il fermera symboliquement le grimoire qui lui a été confié, et ouvrira celui qu’il a tracé. A la prochaine conjonction majeure des lunes, le Confesseur viendra chercher son ouvrage, et il apportera une liqueur. Celle-ci permet de converser avec un nain, qui n’aimera pas beaucoup qu’on lui fasse de la télépathie. L’alchimiste pourra alors en savoir plus sur les Mystères de Jarkal: les nains sont de fabuleux conteurs…