Coutumes sparakéennes

Les sparakéens sont frères d’arme. Pour cette raison, ils se tutoient et se tapent fort dans le dos.
On les voit peu se rendre dans des temples formels, ils préfèrent se réunir dans une salle d’arme en chassant les intrus à leurs réunions manu militari.

Là, ils échangent leurs hauts-faits et des provocations en duel au premier sang, voire jusqu’à ce que les blessures leur fassent renoncer à la victoire.

A chaque initiation sparakéenne, lorsque le cairn est refermé et que la transe est finie, les sparakéens se rendent aux bains avec l’initié et c’est toute la confrérie qui paie pour lui. Pas de temps à perdre: lorsqu’il a été bien massé, il est amené sur un terrain d’entraînement et il utilise sa nouvelle imprécation pour la première fois. La plupart du temps, quand il lève le sort, les frères de même rang se jètent sur lui et l’étalent sous leur poids.

Puis c’est la troisième mi-temps. On se rend dans une taverne au choix, pas loin d’un bordel, et la soirée se passe dans le quartier sous contrôle des hauts initiés, eux aussi un peu avinés.