La société amazone

Filles de Daki

Les reines du nord

Amazone des steppes, archères des Murailles de Perles

À propos d’elles

Les filles de Daki protègent le groupe. Elles aiment les braves comme les estropiés. Les marques de guerre sont une forme de bravoure, et la vie engendre diverses sortes de guerre.

Les voilà au combat comme à la ville, saillantes et laborieuses.
Une amazone bénéficie d’un statut d’immunité qui, par son appartenance à une tribu de femmes amazones libres ou épousées, ne les contraint jamais aux statuts habituels de l’empire au regard de la notion de “rayat”. Elles ne sont pas Saydati pour autant (seigneures), sauf leurs reines tribales et claniques.

Dévôtes à Daki, les Amazones auront droit à tous les égards dans le monde périlleux de l’empire de Gandariah, car elles sont craintes pour leurs facultés autant qu’aimées pour leurs sens éblouissants. Daki leur offre l’eugénisme naturel, du fait que la couche n’engendre qu’en état de beauté de conscience de part et d’autre.
La difficulté d’assumer les épousailles d’une amazone entraine que nombre d’entre elles vivent à l’état de “nashizes sauvages”, sans serments à l’égard d’un harem ou d’un palais: le serment revient à la reine de leur tribu. Pour autant, la fréquentation exclusive du harem ne rend pas la vie des nashizes moins libre.

La beauté est l’appel des corps. Elle se perfectionne de génération en génération. Conscientes de ce fait: les amazones veillent de prêt à la beauté de toutes les parts de l’homme choisi pour veiller sur les enfants: physique, morale, mentale, spirituelle.

Quand au père biologique, il doit être le bon.

Les amazones aiment les auberges et les ambiances à casser la vaisselle. Elles se rixent pour leurs hommes lorsqu’elles le doivent, et :

“Ce n’est pas question de paiement,

si ce n’est celui de leur vertu,

si ce n’est celui de leur appétit.”

Une amazone ne se prostitue que rarement. Elle prend ce qui lui revient. Nombre de prostituées aimeraient être amazones, mais ne le sont pas. Le choix de la naissance, les origines des steppes… sont indispensables. Le Kagharsaï est la terre de Daki.