Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

La Société des Masques

Un groupement de savants, de maîtres artisans, de commerçants et négociants, d’orfèvres et de courtisans philosophes s’est assemblé à Pélaboria, et s’est diffusé dans toutes ses cités. Il s’agit des artisans discrets d’une transformation majeure dans les rapports de force, qui vise la prospérité du genre humain et le progrès des libertés.

Ce que l’on dit

On les appelle la Société des Masques. Nul ne sait qui en fait vraiment partie. Certains disent qu’ils suivent le Code des Voleurs. D’autres la Voie du Long Chemin. D’autres encore disent que ce sont bien sûr des adeptes de la Voie de l’Accord Parfait. Certains prétendent qu’il s’agit d’un groupe occulte qui cache les intérêts de la Voie des Seigneurs.

Ce que l’on sait

Ce qui est sûr c’est qu’ils ont développé un réseau actif dans l’archipel. On suppose assez facilement qu’ils ne veulent pas se montrer au grand jour mais on ignore pourquoi. Leurs discours apparaissent parfois sur des affiches, posées sur les places publiques, et marquées du symbole du masque et du palimpseste

A qui demande ce qu’est le but de leur organisation, ils montrent un œuf de poule, dans la main d’un méditant.

Leur raison d’être pourrait-être en partie liée à l’omniprésence de la religion. De fait, il est probable que la Société des Masque prenne, si ce n’est pas déjà le cas, un rôle décisif dans cette ère des traités. Sans doute ont-ils leur importance dans les règlements de conflit entre les cités pélaboriennes, et voient-ils d’un œil avide l’ambition de Voladim d’établir un Traité des Droits Universels.

Seigneur Alchimiste de la Société des Masques
%d blogueurs aiment cette page :