Le jet en opposition

Quand faire des jets en opposition

Parfois, les personnages sont confrontés à des PNJs qui vont répondre à leurs actions. Dans ce cas, on effectue un jet d’opposition. Chaque personnage lance un jet de compétence à partir de la caractéristique et de la compétence concernée, celui qui obtient la plus forte somme l’emporte.

Mohamed veut négocier avec un jeune marchand de vin épicé de Balad-al-Jamah pour baisser le prix des bouteilles. Cependant, le marchand ne se laisse pas intimider.

Mohamed possède le niveau apprenti en Usages Citadins et le marchand, lui, le niveau compagnon. Mohamed lancera 2d8, tandis que le marchand lancera 2d10. Mohamed obtient 4 et 6 auxquels il ajoute son bonus de Présence 9 et obtient 19 ; le marchand, de son côté, obtient 8 et 3 auxquels il ajoute son bonus de Présence 10 et obtient 21. Mohamed ayant obtenu 19 et le marchand 21, Mohamed n’arrivera pas à négocier le vin et se verra même augmenter le prix pour son impertinence.

Modifier son résultat d’opposition

Dans le cas où le joueur n’est pas satisfait de son test d’opposition, il peut faire appel à la grâce pour bénéficier du remplacement du résultat d’un dé par le chiffre 8.

Le joueur incarnant Mohamed remplace donc le 4 qu’il a obtenu par un 8. Cette fois-ci, la somme de son test de compétence est égale à 23. Le marchand, après pourparlers, laissera sa caisse de vin épicé pour la modique somme de 12 dirhams.