Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

Le Pèlerin de l’épée

D’allure austère, ce voyageur de la rédemption a souvent mené une vie de débauche ou est un ancien criminel repenti. Ayant renoncé à vie à ses biens et ses titres pour entrer dans les ordres, fréquemment dans le but racheter ses fautes, le Pèlerin de l’épée se change en un preux chevalier au service de la loi et de la diplomatie, notamment en faisant comparaître les pillards devant l’instance de ses lames. Il nettoie les routes marchandes, les abords des caravansérail et vient porter renfort lorsqu’une ville se fait attaquer. Bras armé des cadis, le Pèlerin de l’épée a pour charge de rendre la justice selon le Livre des sphinges.

Le Pèlerin de l’épée dispose d’une armure d’élite et des habits de l’ordre. Il prélève son salaire directement auprès de la confrérie marboutéenne, qui lui donne des missions, si nécessaire, mais aussi des conseils.

Il faut cependant noter que les Pèlerins de l’épée n’ont pas fait vœu d’abstinence.

Compétences : Montures (M), Archerie (M), Lutte (M) Armes de Mêlée (M), Jurisprudence (M), Calligraphie (C), Stratégie (C), Médecine (C), Administration (C), Vigilance (C)

Avantage : Évaluateur

=> Pour 1 pt de Grâce, le Pèlerin de l’épée anticipe les possibles immédiats et en évalue les probabilités approximatives. (Le Conteur devra lui donner les pourcentages de chances d’événements prévus au tour et à la scène)

Arcanes : sans restriction de confrérie ni d’Arcane.

Armes : Cimeterre, arbalète de poing

Armure : Armure de plate, gantelets, jambières

Emplacement de la tribu requis : Salle d’armes

%d blogueurs aiment cette page :