Les Banu Armadar

Aramidras épousa une multitude de femmes, qu’il initia toutes à la Divination. Partageant avec elles ses visions, il les fît promettre de garder le secret, et leur proposa un marché. Chacune d’entre elles serait mère d’une lignée commune: les Banu Armadar, à qui serait donné le privilège d’éveiller les pouvoirs de la Grâce, faisant d’eux d’authentiques nobles parmi les hommes de tous les peuples.

Pour réaliser cela, il invita ses épouses à s’installer à Bardahût, dans un grand palais aux contreforts du Melek Midrash. Puis, il fit en sorte que leur puissante divination – les Mandalas du Destin- ainsi que leur beauté légendaire et mystérieuse, voire leur élection céleste attire tous les preux et les seigneurs des peuples d’Aqbar.

Ce faisant, elles engendrèrent les héritiers élus de toutes les grandes lignées, tant que la secte mazdim, vouée au Rédempteur Mezdahor, l’Essence divine d’Aramidras, se répandit et domina Aqbar. Naquit, par les conquêtes du plus célèbre de leur lignée – Ishkaladar- l’empire de Gandariah.