Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

Les sombres origines du pranisme

On dit depuis toujours que c’est Aramidras qui a enseigné les Arcanes.
Pourtant le pranisme possède trois Sphères pour le moins suspectes: la Corruption, le Vampirisme et la Malédiction.

Qu’elle en est la raison?

Lorsqu’Aramidras divulgua les secrets des Arcanes, il n’existait pas de 8e arcane appelé pranisme, mais seulement une initiation secrête réservée aux Vestales du Destin. A l’Age de la Pénombre, lorsqu’apparue la doctrine de la Secte kshayatrim, Anobmosis se rendit à Bardahût comme tous les couronnés. Il fut initié par une vestale ainsi que le veut la tradition. Mais son esprit vacilla face à un tel pouvoir…

Devant les secrets du Bardô, il fut ressenti en son âme par les dives Apsûrs, qui le sondèrent et virent en lui un outil pour revenir au devant de la scène.

Lorsqu’Anobmosis apporta les restes de Narun-Sîn dans le mausolée qu’il édifia sous l’auspice des Vestales, il compris quel était son destin: préparer le retour des Apsûrs. Bardahût compris que le destin des rois du Taggoth devait être considéré au moins assez pour empêcher la colère d’Eldobos, et garantir la survie de l’Empire. Un plan fastidieux se mit en place, constitué d’un Mandala à la dimension historique…

Ainsi, par l’intermédiaire de certaines Vestales sorties de leur réserve, on étudia si le sang pouvait amener de nouveaux pouvoirs, et si ceux-ci pouvaient être jugulés. C’est alors que furent découvertes les trois Sphères sombres du pranisme. Jamilah, la reine des vestales alla voir les roi-mages pour savoir si de tels secrets pouvaient être transmis. Ce fut l’occasion d’un conflit qui fut oublié, dans lequel les kalandars scellèrent la naissance du Huitième Arcane, en prenant le bénéfice de disposer désormais de la Sphère de la Vitalité. Depuis, les gladiateurs peuvent guérir après les combats, et la magie soigne ceux qui en ont les moyens, ou ceux sur lesquels se penchent les bienfaiteurs. Mais au sein des confréries, des dévoyés se sont installés…

%d blogueurs aiment cette page :