Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

Les Spagyréens [C.]

“De la feuille nait la fleur, de la fleur l’élixir, et de l’élixir le carburant…
… ainsi soit le jeu du laborantin!” Sagesse spagyréenne

Spagyréens Légendaires

Spagyréens Baladiens

Cheikh: Arlan (Voie Mazdim)

Observant (légaliste), il travaille main dans la main avec les autorités. Il a donné à son office une sorte de couleur policière. Mokelgari et lui sont de vieux alliés, leurs deux familles étant inextricablement unies par une série d’alliances matrimoniales anciennes; sa soeur et confidente étant d’ailleurs l’épouse du commandant des brigades.
La politique étant ce qu’elle est, il est bien entendu tiraillé entre son allégeance envers sa confrérie et le cheikh al-Arkân Azimès (kshayatrim) et celle qu’il doit à sa cité et à ses alliés.
De ce fait il fut choisi avant tout pour ses compétences diplomatiques. Le fonctionnement interne lui est très hermétique, il délègue donc beaucoup au Mobed en se concentrant sur les relations avec l’extérieur.

Intrigue: L’Arme Ultime

En remontant une enquête sur un trafic d’acier lunaire en provenance d’Akazame, Arlan a découvert un rouleau en possession d’un capitaine, décrivant une machine étrange, qu’il essaie de décrypter. Il pourrait s’agir d’un appareil permettant de propulser un engin marin blindé.
Si c’est le cas, Azimès le cheikh-al-Arkân possède peut-être un cuirassé, qui pourrait changer le cours de la guerre. Arlan a besoin d’une escouade pour détruire l’engin sans se faire repérer, et invalider les plans de guerre des Kshayatrim.

Arlan, cheikh spagyréen

Mobed: Khalij (Code des Voleurs)

En totale opposition avec son supérieur, ce Mazighâni d’origine n’a que peu de compassion pour la population et d’intérêt pour les affaires d’Etat. En revanche il est proche de cercles plus souterrains, auxquels il n’hésite pas à rendre de nombreux services, cette activité lui apportant richesse et influence.
La question qui se pose à lui aujourd’hui est de savoir ce qu’il va faire de celle-ci. L’utiliser pour “renverser” le Cheikh et prendre sa place, se plaçant plus officiellement sous la coupe d’Azimès et entrant en conflit ouvert avec le pouvoir de la cité ou se contenter de tirer les ficelles depuis les ombres, chose qui risque de s’avérer ardue étant donné la personnalité entière de son supérieur?…
Pour le moment il fait usage de ses dons pour fournir tout un panel de services et de produits prohibés, dont des quantités importantes de drogue à Izmen.
Il lui arrive parfois, dans un moment de solitude, de se rendre au temple de Dimitra où il rencontre les quelques membres de sa communauté déviante qui survivent à Balad al-Jamah.

Intrigue: Les Dissidents

Khalij s’appuie sur des républicains mazighani pour régler ses comptes avec les pélerins de l’épée et la milice. Ceux-ci, fuyant l’escarcelle du cadi de Dar al-Qarayn, ont choisi la république pour protéger leurs ambitions mafieuses. Ils font confiance à Khalij pour couvrir leurs arrières politiquement et cacher leurs véritables buts, plus sombres. Du plus profond de leurs soupirs, ils cherchent vengeance pour l’éxécution de Beli al-Lawaq, le pillard Kshayatrim qui avait assuré leur bonne fortune avant de tomber entre les pattes des pélerins de l’épée. Pour cette faction -les Lamudistes- Beli était un atout pour faire tomber le régime. Ils en ont fait un martyr de la cause.

Initiés du 6e degré: Maldiran

Un arriviste de premier ordre, il a depuis longtemps misé sur la trahison et l’action clandestine. Il sert alternativement les deux obédiences en ayant en vue son seul intérêt. Un être petit au regard fuyant, fourbe et inquiet par nature, il n’inspire que peu confiance à ses interlocuteurs, en général.

Initiés du 5e degré: Rashed, Kamil et Rhoubed

Ils ont en charge les différents services d’aide à la cité, Rashed maintenant directement la liaison avec la milice sous le contrôle du cheikh. Chacun a sa spécialité. Alchimie et poisons pour Kamil, métallurgie, pyrotechnie et armement pour Rhoubed. Le premier sait pertinemment ce qui se trame dans le dos de son maître mais garde cette information pour lui, pour le moment. Le second est un ancien esclave (???) et doit énormément à celui qui l’a initié (???). Il se pose aujourd’hui en défenseur des renégats de l’ombre et s’arrange pour leur faciliter le passage vers la cité et leur trouver un abri.

Initiés du 4e degré: Beaucoup d’artisans de la cité, des marchands aussi, tel Zulkifas et quelques membres éminents de la milice comme le capitaine Onglerude qui profite notamment des armures exceptionnelles produites par la confrérie.

%d blogueurs aiment cette page :