La Vallée de la Grâce

Le Jeu de rôles 100% digital

scenic landscape of grassy seashore in winter

La légendaire amitié de Tefloho et Shewartha

Les héros de la Diaspora des Trônes

Lorsque Abdu Razaq Ba-Ya-Repta se fit retirer le trône du Tahuguthan de la capitale confédérale au titre de sa félone reconnaissance du culte Kshayatrim, Ce fut Tefloho, Negus d’Haqsoum qui l’exposa aux pires sanctions. Voyant dans son attitude un risque éclatant de guerre avec son royaume, son trône loin de chez lui, Tefloho mis un point d’honneur à résoudre la menace rapidement sur la brèche naturelle des pourtours des mers du Sud à hauteur du Melek Midrash qui menaçaient d’être envahi par le Taggoth.
Il avait remarqué Shewartha, scheikh al-Arkân des Spagyréens, éminent Mahani. Voyant qu’il s’entendait bien avec sa soeur cadette, il lui offrit de l’épouser si elle l’acceptait, et s’il acceptait de se rendre en Haqsoum mener un chantier phénoménal.

Les amis se retrouvèrent autour de plans techniques inédits, d’une immense machinerie à vapeur. Ils avaient conçu ensemble des défenses comme il n’en existe nulle part ailleurs.

La Vallée de la Grâce, ainsi nommée alors, faisait la distance entre le contrefort du massif du Melek et les côtes des mers du sud. Elle fut cernée d’un coffrage de lamelles d’acier larges de 7 coudées et hautes de 24 coudées. Ces lamelles furent placées dans des gaines profondes, permettant de les maintenir ouvertes, soit sous le niveau du sol.

Des bras mécaniques enclenchés par des moteurs à vapeur placés à distances régulières permettaient d’actionner la remontée lamelle par lamelle de la fortification rectangulaire.

Haqsoum pouvait donc créer un couloir de contrôle, utilisant la vieille technique de fortification consistant à placer dans un couloir l’envahisseur, sous le feu nourri des balistes et des projectiles des tours de guet, et pouvant fermer chaque extrémité en fonction de l’alarme, tout en se donnant l’opportunité de donner des ouvertures sur le pied des monts pour faire déferler d’en haut les troupes défensives des Yanishari.

Depuis lors, jamais le Tahuguthan n’entreprit de conquérir la plaine côtière d’Haqsoum. Sauvé de toute invasion, Tefloho qualifia cette construction de “bénédiction” de la Vallée de la Grâce.

Années 0 à 14 de la Diaspora des Trônes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.