Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

Maha

peinture traditionnelle indienne pour le Maha

Le Maha est connu pour avoir été peuplé jadis de géants sages et inspirants qui furent pétrifiés selon la magie locale, accédant sous forme statufiées à l’immortalité. Technique qu’ils ont donné aux mahanes, et que certains parviennent à réaliser, en devenant les gardiens.

Le Maha, terre des mahani, jouissance des aspirants à la noblesse spirituelle.

Le vaste territoire du Maha comporte de nombreuses ethnies aux couleurs et formes de visage très distincts. On compte parmi eux les draziriens à la peau marron et au nez large, les aris à la peau pâle et les traits élancés, les filizins à larges paumettes et yeux en amandes.

Le Maha est composé dans toute la moitié nord de grandes jungles flanquées de contreforts montagneux, et dans la moitié sud d’une savane qui tend à se dégrader vers un désert tapissé des cendres de la chute de Bahavnagar, cité des nisnas d’autrefois, aux temps des almadorins. La malédiction hante les lieux des vestiges, peuplés de vanaras.

Ses Secrets

Toutes les pratiques (vêture, hygiène, alimentation, danse, chants et musiques, maquillage, bijouterie, artisanat) sont fait avec grand soin car elles font toutes l’objet d’un yoga, c’est à dire d’une forme de discipline cultuelle. Elles élargissent le sens de l’Esprit. Les arts martiaux ne font pas exception.

Ainsi donc, il est possible de se tenir à cette vision folklorique du Maha pendant des années sans s’apercevoir que quelque chose d’étrange peuple l’âme de ces nations…

… pourtant le nom de Maha (Grand en Mahani) devrait nous avoir laissé effleurer l’esprit…

Le Maha a éclos au milieu de l’Océan Diluvien comme un gigantesque pétale de lotus offert en salut pour une humanité débordée par la perte d’Idaris. Et il a ensemencé de ses spores spirituelles dans tous les peuples du Maha, dotés d’un lien karmique, une capacité naturelle de faire entre eux comme le font les devins à bas niveau de la Divination: échanger des informations et des visions entre eux. AInsi sont-ils capables aisement de sentir le souffle vital, de recevoir des indication sur la santé, la pureté, les préoccupations de leurs semblables, et ce par un simple test de transe qui ne s’accompagne pas de moment d’inaptitude.

C’est l’âme de Maha, le Namah, qui est la force des Mahani.

Dhamma
Dhamma par Julien Delval
%d blogueurs aiment cette page :