Que joue-t-on?

Que joue-t-on?

26/04/2021 Règles de jeu 0

Dès que l’on s’informe sur un JDR afin de se faire une opinion concrète de la conformité du projet et des intentions de sa table, on se demande d’abord: “que joue-t-on?”

comment joue-t-on un Seigneur des Arcanes?

Les Seigneurs des Arcanes sont des nobles gandari intégrés aux Confréries magiques. Ayant acquis cette situation par la prise de contrôle de leur Tribu et la reconnaissance de leurs aptitudes par les mobeds des Confréries, ils sont désormais en position de prendre du galon.

Pour autant, le mérite d’être arcaniste passe par un devoir d’engagement sur le terrain: disposer de l’initiation signifie se voir attribuer des capacités exceptionnelles. Celles-ci ne sont pas destinées à servir uniquement les desseins privés des nobles, mais bien à être mis au profit de l’ordre, de la justice et de la concorde.

Cet engagement n’implique pas nécessairement une observance rigoureuse et commune: nombre d’arcanistes suivent la Voie des Voleurs (le Code), et cela ne fait pas d’eux d’abjectes malandrins pour autant! Les raisons de leur initiation repose dans ce qu’en dernier ressort, la discrétion permet bien plus que ce qui est officiel, et l’ennemi Kshayatrim (la secte de Shayatz et Ahriman) n’hésite pas à user d’une autorité aveugle et sourde face aux populations asservies corps et âmes.

Simultanément, la modernité frappe à la porte: Les Seigneurs des Arcanes font face à la menace pour leur statut que représenterait un régime républicain, un ordre laïc basé sur des traités et des droits universels ainsi qu’un désenchantement matérialiste. Plusieurs sociétés s’y emploient, notamment la Société des Masques et les Apôtres de la Négation.

Joue-t-on le commandement ou l’action?

Les Personnages-Joueurs sont donc des Seigneurs (sidi, saïdati, seyyidin), et en tant que tels, ils ont besoin de la fidélité de leur Tribu, qu’ils peuvent commander et manœuvrer, mais dont l’obéissance n’est pas garantie à tout jamais. Entretenir de bonnes relations tribales est vital pour ne pas subir la destitution à la faveur d’un Lieutenant. C’est la règle du plébiscite qui en dernier recours s’impose. Pour gérer cet aspect du jeu SdArcanes, les points de Révolte doivent être pris en compte.

Ce sont aussi des Arcanistes, ils s’engagent à rechercher les réalités subtiles derrière le voile, et même derrière le Voile d’Airain qui maintient les Puissances dans le monde des âmes, le Bardô. Ils sont donc plongés dans une quête mystique à la faveur de laquelle ils découvriront de nouveaux sorts, formules et pouvoirs.

Le monde de Seigneurs des Arcanes a un grand besoin de leurs Vertus, corrolaire du développement de leurs traits (Caractéristiques, Compétences, Sorts).

Leur implication sur le terrain rejailli sur le Zèle et la Loyauté de leur Tribu, et sur leur inclusion à la cour et dans les Confréries. Un vrai leader prend la tête de ses hommes pour les tirer en avant dans l’action, en particulier lorsqu’ils sont le moins enclins à risquer leur peau pour des desseins incertains. En tant que leaders, les Seigneurs des Arcanes sont conviés par la légende: la possibilité d’ascension au regard des Puissances les invite à l’épique.

Seigneurs des Arcanes protégeant le Palais de la Mémoire contre une troupe de vanaras.

Contre qui et quoi joue-t-on?

Les défis des seigneurs consistent autant à découvrir, prospérer et combattre. Les attentes qui pèsent sur eux viennent autant de plus haut que de plus bas socialement. C’est le paradoxe de leurs titres.
On attend d’en haut la conformité aux objectifs des pouvoirs supérieurs, et d’en bas la conformité aux manières (les Voies).
C’est du coeur même de ces rôles intermédiaires que se négocie le destin collectif. Vous êtes de ceux qui feront pencher l’équilibre des Essences. Voilà pourquoi SdArcanes est aussi un jeu de politique et de diplomatie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.