Le Jeu de rôles de fantasy orientale/clockpunk

Sparakéens [C.]

“Je tiendrais unis les principes ascendants et je dépasserai les défaites en changeant la donne, jusqu’à ce que la victoire nous appartienne.” Sagesse sparakéenne.

Cheikh: Lakhisha (Voie du Long Chemin)

Elle/Il a pris la ville sous sa protection et se perçoit comme une sorte d’ange-gardien dédié à sa défense. Elle veille sur les nuits de Balad al-Jamah endormie, comptant sur ses nombreux guerriers et initiés pour lui rapporter le moindre problème et se déplaçant en personne lorsque la situation l’exige. Le seul problème est que sa psychée est toute entière tournée vers cette tâche et que le fonctionnement de sa confrérie ne lui est que de peu d’intérêt. On pourrait même dire que sa connexion avec la réalité est plus que fragile. Mais le problème n’est pas récent, et date certainement de son enlèvement par un groupe d’Amazones folles furieuses alors qu’il était encore un tout jeune garçon dans les plaine de Bazilée, et il n’aura fait que s’accentuer depuis.

Intrigue: La Colère de Daki

Lakhisha est obsédée par la déesse des Amazones, Daki. Il/Elle est persuadée que le sort qu’elle lui réserve dépend entièrement de sa capacité à purifier Balad al-Jamah de la présence de Garuda, marquée par l’arrivée des Urubus des Toits, ces vanaras rémanants du quartier shadirite. Elle essaie en vain de déceler le sorcier kshayatrim à l’origine de cette invasion, et suspecte la tribu Xao-Shun, des Feung installés dans le quartier. Se faisant, elle a crispé leur représentant -Lao Shan- lequel a les moghûls et leur culte en horreur. Mais où se cache l’ennemi détenteur du Portail Apsûr qui fait inonder la ville régulièrement de ces Vanaras? Daki a soif de leur sang, et de fermer cet accès. Lakhisha perd son sang froid, la Corruption la guette…

Mobed: Delbar (Voie du Long Chemin)

Très inspiré par l’exemple de son ainé, il est un modèle de sagesse tempérant quelque-peu la fougue de son cheikh et frère/soeur qui, lui/elle n’hésite pas à se lancer à corps perdu dans la bagarre. Administrateur hors pair, travailleur infatigable il est l’équilibre de la confrérie à Balad el-Jamah. Il est probablement le seul à avoir connu Lakhisha avant sa transformation, quand il était encore un homme à part entière, avant son initiation finale.

Initiés du 6e degré: Filtan (Voie Fellazarite)

L’aigle de Balad est le surnom que lui ont donné les habitants. Il plane souvent sur les zones les plus mal famées, évoquant par la seule ombre qu’il projette au sol la possibilité d’une intervention plus musclée.

Initiés du 5e degré: Bershed (Voie des Seigneurs)

L’archer indomptable. C’est ainsi que les habitants des faubourgs le surnomment. Arpentant les enfilades interminables des bidonvilles vomissant leurs lots inépuisables de réfugiés sur la ville, infatigable et silencieux il amène dans ces gouffres d’une humanité souillée et grouillante un peu de sécurité et de force rassurante.

Initiés du 4e degré: Le troupeau. Une poignée d’élus, systématiquement masqués, aux dons multiples et choisis d’abord pour leur prouesses martiales, il agissent souvent de concert, évitant ainsi que l’un des leurs soit pris dans une embuscade. L’un d’eux, Le Singe, sert d’interlocuteur régulier à la milice et aux autorités.

%d blogueurs aiment cette page :